Primo-accédant : c’est le moment d’investir !

La baisse des prix de l’immobilier entre 2003 et 2005 était l’opportunité rêvée pour devenir propriétaire. Aujourd’hui ces prix ne sont plus d’actualité. Cependant le marché de l’immobilier a connu des taux historiquement bas ces derniers mois et une heureuse stagnation a permis de donner une seconde chance aux investisseurs et primo-accédant qui ne s’étaient pas lancés 10 années auparavant.

Ne pas acheter maintenant, c’est prendre le risque de voir les taux d’emprunts revenir à leur niveau « normal » et être contraint de louer son logement plutôt que l’acheter. Il faut donc éviter les déceptions et évaluer rapidement votre budget en vous rapprochant de votre banque ou d’un courtier. Il est important de savoir que vos mensualités ne doivent pas dépasser le tiers de vos revenus nets. Dans le cas contraire il sera difficile de trouver une banque qui acceptera de vous prêter les fonds nécessaires à la réalisation de votre projet.

Article : la remontée des taux d’emprunts

Les banques de plus en plus sélectives

Malgré des taux d’emprunt encore très bas les banques deviennent de plus en plus sélectives. En effet la légère hausse ressentie lors des mois de juillet et d’août a accentué le flux d’emprunteurs auprès des banques ; débordées par un grand nombre de demande, les banques ont resserré la vis. Apport personnel, taux d’endettement, situation professionnelle : tous les critères sont passés au crible. Toutefois il faut souligner que les primo-accédants restent la principale cible des établissements emprunteurs.

Quel apport personnel ?

Vous êtes « prioritaire » en tant que primo-accédant mais ce n’est pas une finalité ! Un apport personnel d’au moins 10 à 20 % reste le plus souvent apprécié et rassure votre banque. La négociation deviendra bien plus confortable !

Pour les personnes n’ayant pas la possibilité de générer un tel apport, ne soyez pas inquiet, il existe d’autres moyens de financement ! Le premier et incontournable pour les primo-accédants est le prêt à taux zéro (PTZ+). Il vous est dédié lorsque vous investissez dans le neuf ou dans l’ancien. Vous pouvez aussi utiliser d’autres prêts existants qui entrent en compte dans le calcul de l’apport personnel, tels que le prêt action logement ou encore le prêt d’épargne logement.

Pour en savoir plus sur le financement de votre projet et notre accompagnement >>cliquez ici !<<

Banquier ou courtier : qui trouvera le meilleur taux ?

Il est très rare que votre banque vous propose directement une offre de taux très compétitive. Il est nécessaire de faire jouer la concurrence en allant interroger plusieurs autres banques et vous muer en fin négociateur.

L’autre solution est le recours à un courtier. Cela évite des déplacements et des prises de rendez-vous auprès des banques ! Le courtier vous garantit de trouver la meilleure offre parmi ses partenaires. Les français utilise de plus en plus le service de courtage notamment depuis son arrivé sur le web.

Quel coût pour un courtier ? Les honoraires correspondent à environ 1% du montant du crédit, le plus souvent plafonnés entre 1000 et 1500€. Vous trouverez sans doute la somme un peu élevé mais ces frais correspondent très souvent aux frais de dossiers réclamés par les banques.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour lancer votre projet ! Vous pouvez d’ores et déjà réaliser une première étude gratuite de votre financement juste >> ici << ou vous référez aux exemples de financement de votre constructeur PRIMEÂ >> ici << !

Pour nous contacter et prendre un rendez-vous avec un conseiller en habitat suivez les lien : Prenez Rendez-Vous

C’est officiel, les taux des prêts immobiliers remontent !

Les taux des prêts immobiliers ont atteint un niveau historiquement bas en 2014, laissant rêveur les nouveaux acquéreurs et investisseurs. Aujourd’hui les taux des prêts immobiliers repartent à la hausse et de manière durable.

Le constat

Les taux des prêts immobiliers ont bel et bien cessé de baisser. On ne parle plus de stagnation mais de revirement à la hausse. Ces derniers mois les courtiers en crédits avaient prédit et averti un changement des barèmes auprès des banques. En juillet, les particuliers ont emprunté en moyenne à 2,06% au lieu de 2,01% le mois dernier.
Ce n’est pas sans surprise que l’on constate cette hausse. Le mois dernier les taux des prêts immobiliers pour l’acquisition dans l’ancien commençaient déjà à augmenter. Par la suite l’Observatoire Crédit Logement avait clairement signalé une hausse plus générale et durable. Cela s’explique par le bon des taux d’intérêt français sur les marchés financiers. Après être descendus aux alentours de 0,37%, le taux des emprunts sur 10 ans de l’État français a triplé pour atteindre les 1,25% début juillet.

L’influence des OAT

Les OAT sont les Obligations Assimilables au Trésor émises par l’État. Pendant deux ans elles ont connu une chute vertigineuse, atteignant leur niveau le plus bas (0,37%). Parallèlement, les taux des prêts immobiliers ont chuté fortement atteignant, eux aussi, des niveaux historiquement faible. Les Obligations Assimilables au Trésor ont donc un rôle prépondérant dans la hausse et la baisse des taux des prêts immobiliers.
Ainsi les derniers chiffres indiquant une hausse des OAT au mois de juillet laissent indiquer une hausse prochaine des taux des prêts immobiliers. À l’instar du taux moyen des prêts immobiliers pour l’achat d’un logement ancien qui s’élève à 2,09% en juillet contre 2,04% un mois plus tôt, les taux sont désormais aux alentours de 2,1%. On estime tout de même une hausse pouvant atteindre 2,4% en fin d’année.

Comment les banques réagissent ?

Suite aux mouvements des taux, les banques n’ont pas d’autres choix que de relever leurs barèmes. Face à une demande de crédits de plus en plus forte elles sont d’autant plus poussées à agir dans ce sens. Débordées, certaines banques ont décidé de traiter en priorité les dossiers des clients prêts à acheter plutôt que ceux portant sur un rachat de crédit.
La hausse des taux des prêts immobiliers n’est plus un mythe et de plus en plus d’emprunteurs l’ont compris. C’est pourquoi l’activité des banques augmente depuis le mois de juin. Le seul frein à cet élan massif de client reste la hausse des taux de crédits.

Ne pas paniquer pour autant !

Malgré de nombreux signaux alarmistes, les emprunteurs n’ont pas à s’inquiéter outre mesure. La remontée des taux des prêts immobiliers devrait rester « lente et modérée » ces prochains mois, selon l’Observatoire Crédit Logement.
Cette hausse n’a pour l’instant que compensé la baisse du mois d’avril, il faut donc relativiser. Selon le site Meilleurtaux.com, un excellent client peut encore obtenir 1,70% hors assurance sur 15ans, ou 2,12% sur 25 ans. Sur les mêmes durées, un très bon dossier décrochera 2% ou 2,65% tandis qu’un emprunteur moins chanceux se contentera de 2,2% et 2,85%.

Soyez prudent mais n’agissez pas non plus dans la précipitation. Si vous avez un projet de construction, c’est le moment de le concrétiser. PRIMEÂ vous permet de réaliser une première étude personnalisée de votre financement et ainsi avoir une vision plus claire de votre projet de vie.

Pour tout renseignement ou demande de rendez-vous, contactez votre constructeur PRIMEÂ en suivant ce lien : http://bit.ly/PrenezRendez-Vous

 

Tendances à faire soi-même

Vous aimez bricoler ? Vous souhaitez une maison unique, qui vous ressemble ? Pourquoi ne pas vous lancer dans l’auto-construction de maison  ? Un projet qui, comme son nom l’indique, consiste à bâtir vous-même votre maison pour un résultat dont vous serez fier ! Voici quelques conseils pour participer à la construction de votre maison et réaliser de belles économies …

L’auto-construction maison, le concept du « faire soi-même ».

Pour faciliter l’accès à la propriété d’un point de vue financier, le concept de maison en auto-construction s’est basé sur l’idée simple de faire construire une maison classique, standard, de plain-pied ou à étage, qui sera livrée inachevée. Des professionnels du bâtiment édifieront le gros oeuvre et vous livreront au minimum les fondations et un bâtiment hors d’eau/hors d’air (murs extérieurs, toit, portes et fenêtres). En tant qu’acquéreur vous aurez à votre charge les finitions plus ou moins importantes selon la formule choisie auprès de votre constructeur. Une assistance technique de  professionnels et artisans qualifiés vous aidera toujours si vous rencontrez un problème.

Maison prête à carreler ou prête à décorer, apportez la touche finale !

Gérer vous-même une partie des travaux de votre maison vous permettra de réaliser de belles économies avec une maison prête à carreler ou à décorer.

La formule d’auto construction de maison prête à carreler consiste à vous livrer une maison pour laquelle vous aurez choisi de garder les travaux de fourniture et pose des appareils sanitaires, du carrelage, de la faïence, le revêtement des sols, des murs, les branchements, raccordements et terrassements extérieurs.

Pour la maison prête à décorer, il vous restera à mettre en place le revêtement des sols des chambres et à laisser aller votre imagination pour aménager et décorer votre intérieur comme vous le souhaitez. Ces deux concepts s’adaptent ainsi à tous les profils d’acquéreurs, à leur disponibilité en termes de temps et à leurs aptitudes en matière de bricolage.

Quid des obligations légales du constructeur ?

Ce n’est pas parce-que vous mettrez largement la main à la pâte que le constructeur devra se dédouaner d’un certain nombre d’obligations légales. Selon la loi de 1990, tous les travaux qu’il effectue entrent dans le cadre d’un contrat de construction de maison individuelle qui vous protège au regard des délais de livraison, du prix, des garanties décennales, biennales, du parfait achèvement et du respect des normes et réglementations techniques en vigueur.

Pourquoi construire votre «home sweet home» vous-même ?

Construire sa maison soi-même revêt de nombreux avantages sous réserve d’être bricoleur :

  • Effectuer vous-même les travaux en limitant l’intervention de professionnels vous permettra de réaliser de belles économies allant de 15 à 30 %.  Devenir propriétaire avec un budget moindre vous autorise à construire une maison plus grande, d’acquérir un terrain plus étendu ou de consacrer les économies réalisées à la décoration.
  • Vous obtiendrez une maison correspondant exactement à vos attentes. En étant maître du second-œuvre, vous personnaliserez votre maison et aurez la fierté de vous dire que vous avez largement contribué au résultat final.

Avant de vous lancer dans l’auto construction de maison soyez assuré de votre forme physique. Construire soi-même sa maison est un gros chantier qui peut être à l’origine d’accidents, à fortiori si vous êtes seul sur le chantier. Pour tout problème, vous pouvez compter sur votre constructeur Primea qui vous guide et vous soutient tout au long de votre projet !